Toute l’actualité > Entreprise de la semaine > Entreprise de la semaine : Cafés Malongo (Carros)

Entreprise de la semaine : Cafés Malongo (Carros)

Cinq questions à Jean Pierre Blanc, cafés Malongo

L’entrerpise

CMC Malongo

ZI de Carros 1ère avenue
6513
carros

04 93 29 08 98

information@malongo.com

http://www.malongo.com
Quel est le profil de votre entreprise ?

Malongo est une entreprise familiale niçoise qui a su relever des défis économiques majeurs tout au long de son histoire qui remonte à 1934. La petite brûlerie de café qui torréfiait 24kg de café par jour avant guerre a connu des mutations importantes qui sont emblématiques des évolutions de ces 80 dernières années. Les années 50 sont celles du rayonnement régional avec des agences à Marseille et Toulon, et les débuts de la publicité radio qui lui donne la visibilité la plus importante pour son secteur. Les années 60 sont celle de la conquête du marché professionnel de l’hôtellerie et de la restauration. Les années 80 sont celles du positionnement haut de gamme, avec des emballages en boites métalliques reprenant les codes des produits de luxe et la création des boutiques de dégustation. Les années 90 seront celles de l’engagement dans la problématique générale du développement durable, qui ont fait de Malongo un des précurseurs importants dans le domaine du commerce équitable. Sortant de notre région d’origine, ces années sont aussi celles de notre arrivée en national dans le secteur de la grande distribution. C’est aussi le début des machines à dosettes qui connaitront un développement extraordinaire, un virage pour ce type de produit que Malongo a négocié en innovant avec un produit unique, les dosettes en papier naturel. Les années 2000 ont vu la poursuite de ces axes ; diversification  de la gamme des cafés labellisés Max Havelaar et agriculture biologique, positionnement sur le haut de gamme et recherche systématique de la qualité, extension du marché des dosettes avec les machines Malongo spécifiques. A ces actions pour l’entreprise il faut ajouter notre engagement en faveur du développement durable, l’aide aux petits producteurs en Amérique latine ou en Afrique, avec la mise en place des actions de formation, de partage des savoirs traditionnels et d’aide à la recherche de qualité. Nous avons mis en place un projet de développement  d’une coopérative sur le plateau des Bolovens au Laos qui concerne 2000 familles. Nous avons aussi un programme en cours à Santiago de Cuba qui sera terminé l’année prochaine. Financé en partie par la fondation Malongo  avec une partie réceptif il permettra la préservation du patrimoine cubain dans une région où historiquement les français avaient été présents il y a deux siècles. Et on ajoutera aussi nos actions en faveur de la formation, qui nous amènent à être présents dans les lycées professionnels hôteliers et à créer nos propres écoles de formations à Nice, Lyon et Paris depuis 2012. Nous avons ainsi formé plus de 30 000 élèves à la culture de ce beau produit qu’est le café. Malongo c’est maintenant une PME de 400 personnes, un CA annuel de 100 millions d’euros, une position de  N°1 dans le café bio et le commerce équitable pour le café, une position de N°4 dans la grande distribution, et le traitement de 8000 tonnes de café par an dont la moitié issue du commerce équitable.
Quelle est votre valeur ajoutée ?

Notre valeur ajoutée est liée à notre positionnement dans la qualité des produits. Nous avons voulu développer une entreprise sur le secteur du café avec une culture à la française en nous démarquant des nos concurrents américains ou italiens. Le café fait partie depuis des siècles de la culture de notre pays ; pas uniquement en tant que produit, mais avec tout ce qui va autour, le lieu de dégustation, la convivialité, le partage. C’est cet esprit qui doit être mis en avant, avec aussi une préoccupation nouvelle, l’engagement dans le développement durable et le commerce équitable, qui séduisent de plus en plus de consommateurs. Nos actions dans ce domaine contribuent à une image très positive de Malongo et rencontrent  l’adhésion de nos clients.
Quels sont vos objectifs en 2014 ?

Il y a constamment des virages à négocier pour une entreprise comme la notre. Inévitablement comme  pour beaucoup, le défi immédiat est celui du développement des ventes par Internet. Nous réalisons 3,5 millions de CA sur ce segment avec un rythme de croissance de 20% par an et les marges de progression sont importantes sur ce mode de commercialisation. Autre objectif et de taille, le développement de master franchises dans différents pays, (nous sommes fixés un objectif de 10 à 15 pays) ce qui accompagne notre projet de  développement à l’international.
Si vous recrutez quels profils recherchez-vous ?

Malongo recrute en permanence pour le développement de sa croissance et sur des profils différents. Seul point préoccupant, il est difficile de recruter des agents de maintenance pour l’entretien des machines de production.
Quelle est votre priorité du moment ?

Le lancement d’une plate-forme Internet dédiée aux professionnels, hôtels  bars et restaurants. Ce service  permettra d’apporter des solutions d’approvisionnement en faisant du sur mesure pour des petites quantités.Il y a aussi le réaménagement de nos boutiques vitrines de l’avenue Jean Médecin et de Cap 3000, pour ne pas oublier que nous sommes une entreprise née à Nice !

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :