Toute l’actualité > Un jour un talent > Entretien avec Jean-Pascal Decroix, dirigeant de STME (Grasse)

Entretien avec Jean-Pascal Decroix, dirigeant de STME (Grasse)

« On ne peut être productif si l’on ne se sent pas bien dans l’entreprise » – STME a reçu début mars le Grand prix Responsable 2018 des Alpes-Maritimes lors de la 11e édition des Trophées Stars et Métiers. Retour sur cette distinction avec son dirigeant, Jean-Pascal Decroix.

L’entrerpise

STME

22, avenue Joseph Honoré Isnard
6130
Grasse

04 93 60 33 04

jp.decroix@stme.fr

http://www.dx-groupe-paca.com
Présentez-nous votre entreprise, son histoire…

STME est une entreprise née en 2001, spécialisée historiquement dans les activités techniques du bâtiment (chauffage, climatisation, ventilation, électricité, plomberie). Très vite, elle s’est diversifiée en intégrant un bureau d’études interne pour développer une activité de R&D et concevoir de « petits » équipements innovants utilisant l’énergie solaire comme des moteurs d’abris de piscine ou des programmateurs d’arrosage, lesquels équipent désormais les espaces verts du tramway niçois. Il y a 6 ans, nous nous sommes attaqués à un plus gros projet, appelé à devenir notre produit phare : un système d’autoprotection incendie contre les feux de forêt, à l’origine breveté par la société Escota que nous avons installé sur une vingtaine d’aires d’autoroutes. Nous avons fait depuis évoluer le procédé pour l’étendre à tous les bâtiments recevant du public situés en bordure de forêts qui ont l’obligation de s’équiper. C’est un vrai sujet au regard de l’urbanisation croissante des zones boisées, notamment dans les Bouches-du-Rhône où STME a ouvert une antenne en 2015. Le groupe emploie une trentaine de personnes pour un chiffre d’affaires supérieur à 3 M€.
Quels sont vos atouts qui, selon vous, ont fait la différence pour obtenir cette distinction ?

Il y a 10 ans, à la faveur d’un audit conduit par PwC, j’ai pris conscience de la nécessité de structurer l’entreprise et son mode de fonctionnement pour accompagner la croissance. On passe en effet davantage de temps au travail qu’avec sa famille. On ne peut pas être productif si on ne s’y sent pas bien. J’ai alors mis en place un certain nombre d’actions pour prendre en compte la vie et le bien-être des salariés : contribution financière à la pratique sportive, aménagement du temps de travail, plan d’épargne d’entreprise, mais aussi séances de shiatsu, livraisons de paniers de fruits et légumes non traités… On faisait de la RSE sans le savoir, d’où l’intégration de STME au programme CEDRE pour progresser de manière cette fois-ci volontaire et structurée. Un poste de communication et de responsable RSE a d’ailleurs été créé.
Quels sont vos projets en cours pour le développement de votre entreprise ?

Poursuivre nos actions RSE et travailler sur la cohésion d’équipe afin d’être en capacité de répondre aux besoins des clients qui nous confient des marchés de plus en plus importants couvrant l’ensemble de nos métiers historiques. Il s’agit aussi de développer notre activité incendie. A cet égard, nous avons déposé un projet de recherche collaboratif auprès du FUI (Fonds Unique Interministériels), en partenariat avec le CNRS, le CEREN (Centre d’études et de recherches économiques sur l’énergie) et la société niçoise WIT. Il vise à mettre au point un logiciel de modélisation 3D pour mesurer les risques incendie (en fonction du type de végétaux, du taux d’humidité de l’air, du relief, de la force du vent…) et l’efficacité de nos systèmes. C’est un projet de 1,5 M€ sur 3 ans labelisé par le pôle SAFE. La réponse est attendue en mai.
Quel dirigeant êtes-vous ?

Je suis un dirigeant libéré, engagé et proche de mon équipe. J’aime les gens et les défis.
Réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stme06Twitter : @STME06Linkedin : https://fr.linkedin/com/company/stme-06Instagram : www.instagram.com/stme06130

create_question_response(,)]