Toute l’actualité > Entreprise de la semaine > Brasserie du Comté à Saint Martin Vésubie

Brasserie du Comté à Saint Martin Vésubie

Cinq questions à Edwards Dilly, co-dirigeant de la Brasserie du Comté

Quel est le profil, l’histoire de votre entreprise ?

La Brasserie du Comté est une brasserie artisanale créée en 2012 dans le haut pays niçois. Sa particularité tient à sa situation géographique, en montagne, aux portes du Mercantour, où nous bénéficions d’une eau de source parfaite pour la fabrication de la bière, rendant celle-ci unique et inimitable. Notre équipe est actuellement composée de onze personnes dont quatre brasseurs, nous devrions passer à quinze personnes d’ici à la fin de l’année. Nous bénéficions par ailleurs d’une communauté très active avec 17 370 abonnés Facebook et 8 380 sur Instagram qui nous soutiennent énormément. Depuis la tempête Alex qui a totalement détruit notre brasserie en octobre 2020, nous brassons chez des confrères dans les Alpes-Maritimes, le temps de reconstruire une nouvelle brasserie de 1 380 m² à Saint Martin Vésubie qui sera opérationnelle en mai 2022. Nous relancerons alors la totalité de nos références, une bonne dizaine, dont la bière de printemps sortie fin mars, ainsi que des softs (en juillet) et spiritueux (l’hiver prochain). Notre production hebdomadaire passera de 6 000 à 15 000 litres. Enfin, toutes nos bières sont sans colorants et sans pasteurisation, 100% naturelles et 100% bio.

Quelle est sa valeur ajoutée ?

Ce sont nos valeurs, à savoir notre identité nissarde, la montagne, la nature, le sport outdoor, les traditions culinaires et culturelles du Comté de Nice et le bio.

Quels services de la CCI avez-vous utilisés et qu’en avez-vous retiré pour votre entreprise ?

Après la tempête Alex, l’accompagnement de la CCI a été très important, notamment dans le cadre de la demande de la subvention “Sud Défensif” que la chambre a identifié et traité auprès de la Région Sud. Cela nous a permis d’obtenir 200 000 euros de financement pour un projet global de 3,6 millions d’euros. Nous avons également suivi, dans le cadre d’un dossier Feder, l’accompagnement Diagnostic avec la mise en œuvre d’une organisation RSE. Ce dispositif nous a permis de détecter des manques sur la partie RH, le reste étant naturellement bien noté. Nous avons par ailleurs bénéficié de la formation Action Veille 360° qui consiste à anticiper sur son environnement de marché, soit en captant des opportunités, soit en détectant des menaces. Ainsi que du dispositif Ardan qui, dans le cadre du recrutement d’une personne en recherche d’emploi, prend en charge une partie du salaire sur une durée de six mois.

Quels sont vos priorités et besoins pour l’année à venir ?

Une fois notre outil de production retrouvé, nous allons relancer nos différents projets qui visent à créer, d’ici à 2025, une véritable filière brassicole dans la Vallée, couvrant l’amont et l’aval de notre activité, dans le but de créer des emplois et une activité touristique complémentaires. En résumé, il s’agit de mettre en œuvre des productions en propre ou en partenariat avec des exploitants agricoles (agrumes, houblon, orge, épices…), de développer un pôle formation, de créer une distillerie indépendante de la brasserie ainsi que des activités annexes permettant la revalorisation de notre principal déchet, la drêche, qui est le résidu du brassage des céréales évalué entre deux et quatre tonnes par semaine. Des activités sont possibles dans le domaine alimentaire (création de crackers, farine…) ou énergétique (pellets ou bûches de chauffage).

Quelle est votre devise en tant que chef d’entreprise ?

Être le plus pragmatique possible dans les décisions quotidiennes et toujours prévoir l’avenir.

La Brasserie du Comté

BP 04

06450 Saint Martin Vésubie.

Tél. : 07 66 06 10 15

edwards@brasserieducomte.fr

www.brasserieducomte.fr