Toute l’actualité > Entreprise de la semaine > Entreprise de la semaine : LuxCarta (Sophia Antipolis)

Entreprise de la semaine : LuxCarta (Sophia Antipolis)

Cinq questions à Albéric Maumy, directeur général de LuxCarta

L’entrerpise

LuxCarta

245, route des Lucioles – Bât A
6560
Valbonne

04 97 23 63 13

alberic@luxcarta.com

http://www.luxcarta.com
Quel est le profil de votre entreprise ?

LuxCarta est une entreprise née en 2013, suite à la fusion des sociétés ComputaMaps et Géoimage. Elle est spécialisée dans la production de données cartographiques en 3D à partir d’images satellitaires. Celles-ci sont principalement utilisées par les opérateurs de téléphonie mobile pour déployer, entretenir et optimiser leurs réseaux d’antennes. D’où notre positionnement sur un marché global et un chiffre d’affaires – 10 millions d’euros – réalisé à 95% à l’international. Nos clients sont par exemple le groupe Telefonica (Italie), Claro (Amérique Latine), Singtel (Asie) ou encore MTN (Afrique du Sud). En France, nous travaillons avec Orange et Sigfox. Nous adressons également le marché de la navigation (GPS) et depuis peu celui du Military Simulation and Training. Dans une moindre mesure, le secteur de l’urbanisme et des collectivités locales. LuxCarta, dont le siège est situé à Sophia Antipolis, dispose de sites de production à Mouans-Sartoux, en Afrique du Sud et en Tunisie ainsi que des filiales commerciales aux Etats-Unis, à Singapour et en Colombie. L’entreprise emploie 150 personnes, dont une vingtaine en France.
Quelle est sa valeur ajoutée ?

Nous délivrons des données cartographiques de haute précision. Nos productions sont, selon le terme consacré, géospécifiques, c’est-à-dire qu’elles cherchent à coller à la réalité, à l’instant T, et non à lui ressembler (géotypique). Par exemple, un arbre en hiver n’a que peu d’incidences sur la propagation des signaux. Mais ce même arbre en été constitue un réel obstacle. Par ailleurs, nous disposons d’une base technologique suffisamment solide pour s’adapter sans grande difficulté à différents besoins, ce qui nous permet de diversifier nos marchés et donc d’apporter à l’entreprise de nouveaux relais de croissance. C’est ainsi que nous avons abordé le marché de la défense, avec la signature de premiers contrats en 2016.
Quels sont vos objectifs pour 2017/2018 ?

Poursuivre notre feuille de route pour atteindre l’objectif fixé à cinq ans, à savoir, le doublement de notre activité. Cela passe par la conquête de nouveaux secteurs géographiques, le développement de nouveaux produits sur notre cœur de business qui évolue avec la 5G et la diversification vers de nouveaux marchés comme par exemple celui de la ville numérique.
Si vous recrutez, quels profils recherchez-vous ?

Nous n’allons vraisemblablement pas embaucher cette année. Suite à notre levée de fonds de 2,5 millions d’euros réalisée auprès de CM CIC Investissement et BNP Paribas Développement, nous avons recruté en 2016 une trentaine de personnes supplémentaires. Il s’agit désormais de consolider l’effectif. 
Quelle est votre priorité du moment ?

Nous travaillons sur des processus d’automatisation de données 3D, ce qui nous permettrait de gagner en productivité et donc d’ouvrir d’autres marchés. 

Ce contenu vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour le noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :