Toute l’actualité > Entreprise de la semaine > Cinq questions à Frederic Mordacq, Les Ecrans du Rocher

Cinq questions à Frederic Mordacq, Les Ecrans du Rocher

« J’ai pu bénéficier d’un véritable accompagnement sur des thématiques juridiques et financières que je ne maitrisais pas forcément »

Quels sont le profil et l’histoire de votre entreprise en quelques mots ?

Les Ecrans du Rocher commercialise des cloisons amovibles en PVC sur cadres métalliques pour établir la distanciation sociale dans les établissements recevant du public. Cette solution est particulièrement adaptée aux restaurants et aux salles de sport et elle peut aussi être utilisée dans un environnement de bureaux pour respecter la distanciation sociale au travail.

Le produit en kit peut être très facilement installé par l’utilisateur. Il existe en plusieurs formats en hauteur de 1,50 m, 1,80 m et 2,20m pour une largeur de 1,20 m. Chaque cloison est supportée par des pieds en aluminium de 45X15 cm dont la position peut être ajustée horizontalement par un rail, ce qui permet d’associer les cloisons entre elles en formant toutes sortes de configurations sans intervalle entre les cadres. Si l’utilisateur le souhaite il peut fixer le piètement aluminium au sol en le perçant, une disposition qui peut s’avérer utile si la structure est exposée aux vents.

Les bâches sont classées M2 et sont transparentes en simple face et personnalisables en double face et servir ainsi de support de communication. C’est une fabrication 100% française livrable en 72H en France métropolitaine.

L’entreprise que je dirige depuis 2003 existe depuis 1977 avec pour cœur de métier la signalétique d’entreprise. La pandémie du Covid m’a conduit à réorienter l’activité de l’entreprise, auparavant liée à la réalisation de supports de communication de grande taille pour l’événementiel, vers ce nouveau produit. Une reconversion nécessaire avec l’arrêt de ce secteur professionnel depuis un an.

Quelle est sa valeur ajoutée ?

L’équipement que je propose permet aux commerçants de retrouver une meilleure utilisation de leur capacité et de leurs espaces en s’affranchissant légalement des normes de distanciation édictées par le gouvernement dans son protocole sanitaire pour les bars et restaurants édicté le 17/05/21. De même cette directive gouvernementale précise qu’à partir du 9 juin : « l’installation de parois de faible hauteur entre les tables est fortement recommandée ». Retrouver une pleine rentabilité des espaces commerciaux après cette période catastrophique pour ces commerces est évidemment une obligation pour cette profession.

Quels services de la CCI avez-vous utilisés et qu’en avez-vous retiré pour votre entreprise ?

La fermeture des restaurants cet hiver sur Monaco où j’avais des clients pour l’équipement des restaurants et salles de sport a été préjudiciable à mon activité. Les services de la CCI m’ont particulièrement aidé pour sortir de cette période difficile. J’ai pu bénéficier d’un véritable accompagnement sur des thématiques juridiques et financières que je ne maitrisais pas forcément.

Quels sont vos priorités et besoins pour l’année 2021 ?

Ma priorité est bien sûr d’améliorer la visibilité de mon entreprise. Il me faudra probablement aussi renforcer le domaine commercial de mon entreprise par un recrutement.

Quelle est votre devise / citation en tant que chef d’entreprise ?

Ma devise de chef d’entreprise repose sur trois mots-clés ; fiabilité, sécurité, réactivité.

SAS SCANDYNAT – Les Ecrans du Rocher
Frédéric MORDACQ
06.71.91.90.54
contactfm@scandynat.com
262, Allée des Cougoussoles
06110 LE CANNET