Toute l’actualité > Entreprise de la semaine > Cinq questions à Laurence Allançon, dirigeante fondatrice de Kyanite Conseil (Antibes)

Cinq questions à Laurence Allançon, dirigeante fondatrice de Kyanite Conseil (Antibes)

« Quand on optimise les achats, on optimise la marge, c’est un levier de performance »

Quel est le profil, l’histoire de votre entreprise en quelques mots ?

Kyanite Conseil est une entreprise créée en 2020 et spécialisée dans le conseil en management et en achats responsables, un domaine dans lequel j’ai travaillé pendant plus de vingt ans en tant que cadre dirigeante dans le secteur automobile et environnemental. L’idée est donc de mettre ce savoir-faire et savoir-être au service des dirigeants qui, avec la crise sanitaire, ont pris conscience de leur responsabilité sur leur sphère d’influence, achats compris. J’adresse plus particulièrement les entreprises qui ont de forts besoins en achat dans les secteurs industriels, publics (comme l’hôpital) et touristiques avec notamment l’hôtellerie dont les enjeux en matière de RSE sont importants. Je les accompagne dans leur démarche d’achats responsables, soit par des missions ponctuelles (veille produits, sourcing, rédaction du cahier des charges…), soit par des missions qui s’inscrivent dans la durée comme la mise en place d’une stratégie achat ou l’obtention du label relations fournisseurs et achats responsables. Je me positionne un peu comme un cadre à temps partagé.

Quelle est sa valeur ajoutée ?

Quand on optimise les achats, on optimise la marge, c’est un levier de performance parfois plus facile à atteindre que celui d’aller chercher de nouveaux marchés. Par ailleurs, mettre en place une politique d’achats responsables, c’est respecter trois piliers du développement durable, à savoir l’éco-conception, le circuit-court et une meilleure gestion de ses ressources externes et du risque fournisseur. C’est une vraie démarche différenciante à mettre en avant auprès de ses clients, notamment les grands comptes qui ont des obligations en matière de RSE.

Quel(s) service(s) de la CCI avez-vous utilisé(s) et qu’en avez-vous retiré pour votre entreprise ?

J’ai rejoint La Place Business de la CCI Nice Côte d’Azur car il m’a semblé naturel, dès le lancement de l’entreprise, de me rapprocher de mes cibles. Elle regroupe un bel écosystème local qui n’a pas tout à fait conscience du potentiel qu’il y a à tirer de la partie achat. Je m’y suis inscrite il y a un an, depuis juillet, je suis adhérente premium, c’est très enrichissant. C’est l’occasion de rencontrer des prospects, mais aussi de me constituer un réseau d’entreprises qui peut me permettre de répondre à des demandes clients.

Quels sont vos priorités et vos besoins pour l’année à venir ?

Poursuivre le développement de mon activité et l’animation de formations et conférences sur la partie achat pour mieux sensibiliser les entreprises à cette problématique. Je travaille par ailleurs sur la mise en place d’un parcours séminaire consacré au développement de l’intelligence émotionnelle. Le facteur humain est très important et il faut voir la négociation non pas comme un rapport de force mais comme un partage des risques et des difficultés afin de construire ensemble. Pour cela, je veux travailler avec les chevaux, miroirs de nos comportements car très sensibles aux communications verbales et non-verbales. L’idée est de prendre conscience de notre comportement et de mieux s’adapter à son interlocuteur.

Quelle est votre devise en tant que chef d’entreprise ?

« Au milieu de la difficulté, se trouve une opportunité », Albert Einstein.

Kyanite Conseil

58, chemin des plateaux fleuris

06000 Antibes

Tél. : 06 26 42 41 66

laurence@kyanite-conseil.com

www.kyanite-conseil.com