fbpx
Aller au contenu

LA CCI NICE COTE D’AZUR LANCE « MISSION CARB 0 » POUR ACCELERER LA DECARBONATION DES TPI ET PMI

L’urgence climatique est une question au centre de l’agenda politique international : l’Union Européenne s’est donné l’objectif de réduire de 80% à 95% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050. Bien que l’industrie soit un secteur stratégique pour l’économie européenne, elle n’en demeure pas moins responsable d’une part significative des émissions de gaz à effet de serre.
Pour atteindre la neutralité carbone et accompagner la transition énergétique de l’industrie, la France et l’Italie ont lancé de vastes programmes de décarbonation auprès des TPI et PMI, notamment sur le territoire ALCOTRA qui comprend des bassins industriels historiques.
Pourquoi cette cible ? Car ce sont ces industries qui, par leur taille, manquent de moyens pour s’engager dans cette transition verte. Or elles ont un rôle important à jouer dans la décarbonation.
La CCI Nice Côte d’Azur, aux côtés de 10 partenaires français et italiens dont d’autres Chambres Consulaires, d’associations d’industriels et universités, s’est mobilisée pour élaborer le projet « Mission Carb 0 » : une réponse à cette problématique de moyens.

Contexte

L’Union Européenne s’est fixée de réduire de 80 à 95% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050, par rapport à leur niveau de 1990. En France et Italie, la Stratégie Nationale Bas Carbone et le « Piano nazionale per la Transizione Ecologica (PTE) » visent également des objectifs ambitieux d’ici 2030.
L’industrie est un secteur stratégique pour l’économie européenne, mais elle est également responsable d’une part significative des émissions de gaz à effet de serre puisque les entreprises industrielles représentent à elles seules presque 25% des émissions de CO2 en Europe. Le territoire ALCOTRA, territoire alpin entre la France et l’Italie, comprend des bassins industriels historiques ce qui explique sa dépendance aux combustibles d’origine fossile.
Les petites et moyennes entreprises industrielles, en raison de leur taille et d’un manque de moyens sont aujourd’hui à l’écart de cette transition verte. Le grand nombre de méthodes, d’outils et d’interlocuteurs différents et complexes ne les encourage pas à s’engager.

Projet « Mission Carbo 0 » pour accélérer la décarbonation des TPI / PMI

C’est en partant de ce contexte commun que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nice Côte d’Azur (CCINCA) aux côtés de 10 partenaires français et italiens dont d’autres Chambres Consulaires, d’associations d’industriels et universités, engagés depuis de nombreuses années pour des questions environnementales, s’est mobilisée pour élaborer le projet « Mission Carb 0 ».
Le projet « Mission Carb 0 » a pour objectif d’accélérer leur décarbonation et de lancer une dynamique territoriale au travers d’une expérimentation sur des filières stratégiques industrielles de la zone ALCOTRA : Arômes et parfums – Agroalimentaire – Mécatronique – Montagne. En s’appuyant sur une méthodologie commune, elles bénéficieront d’un diagnostic carbone simplifié et d’accompagnements individuels et collectifs afin de réduire leurs émissions de CO2. La constitution d’une base de connaissances transfrontalière permettra de proposer un essaimage sur un territoire plus large et/ou en intégrant d’autres secteurs d’activités.

Description synthétique du projet

Cette coopération s’inscrit dans les orientations du Traité du Quirinal (Le Traité de coopération renforcée entre la France et l’Italie a été signé le 26 novembre 2021). Elle vise à renforcer les relations partenariales entre les deux pays et à accélérer la lutte contre le changement climatique. C’est aussi une opportunité pour les partenaires de partager les meilleures pratiques ainsi que les solutions en termes de technologies, d’énergies renouvelables, de résilience climatique et d’innovation pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le projet « Mission Carb 0 » s’étend sur une durée de 36 mois autour de cinq groupes d’activités visant à assurer son déploiement opérationnel.
La « Gouvernance et gestion du projet » consiste à mener des actions de management administratif et financier, à organiser les réunions de consortium et à mesurer l’empreinte carbone du projet. En effet, MC0 entend être un projet exemplaire tant dans la conduite de ses activités pour soutenir la décarbonation que dans la maîtrise de sa propre empreinte carbone. A cette fin, et dans un souci d’alignement entre thématique traitée et pratiques internes, une méthodologie dédiée sera déployée au cours du projet.

Le second groupe d’activités « Communication » concerne l’élaboration d’une stratégie de communication à travers la création de supports communs pour le partenariat qui visent à déployer des actions de communication multicanales. Le projet sera également présenté sur des évènements existants (pour optimiser la caisse de résonnance des actions des communications) sectoriels et/ou thématiques à destination des entreprises, des acteurs institutionnels, politiques et académiques locaux.

La troisième phase du projet consiste en « l’élaboration d’un outil de diagnostic carbone et à la sensibilisation des acteurs cibles ». Il s’agit d’organiser des ateliers de sensibilisation et de formation à la décarbonation à destination des TPI/PMI dans chaque territoire au cours desquels les partenaires pourront également bénéficier d’un retour d’expérience des autres expérimentations des partenaires et échanger les bonnes pratiques. Un outil de diagnostic carbone simplifié sera développé avec l’apport d’expertises métier franco-italiennes. Celui-ci servira de base pour la conception d’un parcours d’accompagnement commun.

La quatrième étape est le « déploiement d’un parcours d’accompagnement transfrontalier ». Il s’agit de réaliser un nombre significatif de diagnostics (au moins 80) sur le terrain auprès des entreprises industrielles et manufacturières qui auront été préalablement sélectionnées par un appel à manifestation d’intérêt basé sur des critères transfrontaliers. Un plan d’action personnalisé sera édité et suivi dans la durée pour chacune d’entre elle. Plusieurs ateliers transfrontaliers de synthèse et de partage seront organisés pour identifier des thématiques d’accompagnements collectifs et passer véritablement à l’acte. A ce titre, une mesure de la réduction des émissions de gaz à effet de serre des publics cibles sera proposée.

Enfin, la dernière étape du projet, intitulée « capitalisation et constitution d’un centre de ressources transfrontalier » a un double objectif : créer une plateforme regroupant les meilleures pratiques en matière de décarbonation visant à pérenniser les résultats du projet et vérifier de façon concrète la reproductibilité des résultats obtenus entre filières du territoire ALCOTRA. Un rapport de recommandations à destination notamment des législateurs et des financeurs de la transition énergétique sera rédigé pour faire le bilan de cette expérimentation et proposer des solutions pour d’autres territoires et filières.

Les prochains évènements

24 Mai

Export

Forum économique franco-moldave à Nice – deuxième édition

Nice

27 Mai 04 Juin

Formation professionnelle

Les 5 jours pour entreprendre à Nice – Mai

Nice

27 Mai

Numérique

Formation Cybersécurité : TPE

à votre écoute

Nous contacter