fbpx
Aller au contenu

La Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a décidé de mandater une étude d’empreinte économique afin de mesurer l’impact en euros et en emplois de l’industrie dans les Alpes-Maritimes.

Cette étude a été confiée au cabinet Goodwill Management, leader indépendant dans la mesure et l’évaluation de la performance économique.
Les premiers résultats témoignent du poids réel de l’industrie, dans un département traditionnellement reconnu pour son activité touristique. Les 4 331 établissements de la filière génèrent une activité soutenant 98 000 emplois.
Dans un effet de propagation, la richesse totale produite par l’industrie est évaluée à 8 milliards d’euros, ce qui représente 25% du PIB des Alpes-Maritimes. L’empreinte en valeur ajoutée tient compte de la richesse directe de l’industrie (44%), de la richesse indirecte créée par les achats aux sous-traitants et fournisseurs (24%) et de la richesse induite pour 32%.
L’effet de levier est estimé à plus du double de la valeur (X 2.3).

Au-delà de l’évaluation du poids de l’industrie dans notre département, l’étude souligne les atouts et défis à relever.

Quels sont les atouts ?
Le département des Alpes-Maritimes, composé en majorité de TPE/PME, s’illustre aussi par la présence de grands donneurs d’ordre dans les domaines de l’aérospatial, de l’aromatique, de l’électronique, de la santé…
Innovation forte, capital humain à haut niveau de formation, présence marquée à l’export sont les points forts auxquels s’ajoutent une image positive de la Côte d’Azur (climat, qualité de vie) et un attachement réel au département.
Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d’Azur salue la diversité de nos activités industrielles et les capacités d’innovation en soulignant : « La Côte d’Azur est bien une terre d’industrie. La preuve en est avec la double labellisation « Territoires d’Industrie » à l’Ouest du Département et à Carros. Il nous appartient maintenant d’actionner des leviers prioritaires au service d’une industrie attractive, exportatrice et innovante. »

Les défis à relever :

L’industrie souffrant d’un déficit d’image, l’enjeu est de lui redonner ses lettres de noblesse en organisant des évènements vitrines comme Industria Méditerranée. Seule une offre de formations anticipant les besoins de demain, détectant les métiers en tension pourra contribuer à promouvoir un territoire et des talents aux compétences adéquates.
Pour faire face aux défis de l’industrie du futur, il est aussi indispensable d’accompagner les petites entreprises industrielles dans l’accès à l’international, d’ouvrir de nouvelles perspectives de marchés et de rapprocher la production de la consommation.
La nécessité de créer des synergies intersectorielles, notamment avec le numérique, s’impose pour accélérer la mutation. Structurer les filières d’avenir à très forte valeur ajoutée, créer du lien start-up/tissu industriel en implantant les start-ups directement dans des incubateurs au sein des zones industrielles sont autant d’axes de développement prometteurs.
L’attractivité industrielle du 06 passe aussi par une politique d’aménagement du territoire identifiant le foncier disponible afin de permettre l’aménagement des zones d’activité.

A propos de Goodwill Management :
Créé en 2003, Goodwill Management est l’auteur de la méthode Thésaurus-Capital-Immatériel, le référentiel de mesure de l’immatériel commandé en 2009 par le Ministère de l’Economie et des Finances. Exprimés en euros et en emplois soutenus, la méthode s’appuie sur les données d’Eurostat et de l’Insee.

Les prochains évènements

27 Mai 04 Juin

Formation professionnelle

Les 5 jours pour entreprendre à Nice – Mai

Nice

28 Mai

Financement

Rencontres « Entreprises industrielles – financeurs »

Nice

28 Mai

Atelier actualité des accords de commerce de l’Union Européenne

Nice

à votre écoute

Nous contacter