Toute l’actualité > Portrait de femme > Anne COSTAMAGNA, COSTAMAGNA SA (Nice)

Anne COSTAMAGNA, COSTAMAGNA SA (Nice)

« Pour moi, être une femme ne doit être ni un handicap, ni un avantage »

C’est l’une des figures féminines de l’assemblée de la CCI et de la vie économique azuréenne. À la tête de l’une des plus anciennes entreprises du département, Anne Costamagna estime qu’un chef d’entreprise doit être reconnu pour ses compétences et son expérience. Rencontre.

 À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, la CCI Nice Côte d’Azur met à l’honneur durant toute cette semaine des femmes chefs d’entreprise, engagées dans la vie économique du territoire azuréen et faisant partie des membres élu(e)s de la CCI Nice Côte d’Azur.

Depuis combien de temps dirigez-vous votre entreprise ?

Cela fait seize ans que je préside le directoire de Costamagna Distribution et depuis cinq ans, je suis également à la tête du directoire de Veran Costamagna.

Dans quel domaine d’activité évoluez-vous ? Présentez-nous votre entreprise…

Costamagna est une société familiale, implantée dans le Sud-Est de la France depuis 1874. Nous sommes un acteur de la filière habitation, construction et rénovation. Le groupe a également su se diversifier au fil du temps, avec des activités immobilière et agricole valorisant le patrimoine ancestral.

Vous êtes très impliquée dans la vie économique : quel est votre rôle d’élue à la CCI ? Exercez-vous d’autres mandats professionnels ou associatifs ?

Membre de l’assemblée de la CCI depuis 2000, J’ai occupé différents mandats dans le cadre de mon rôle d’élue CCI : suppléante du Président Savarino à l’EPA Eco-Vallée, présidente de l’IEMA, l’institut de médiation et d’arbitrage cogéré par la CCI et les Barreaux de Grasse et de Nice, vice-Présidente de Nicexpo, vice-Présidente de la Chambre Syndicale Régionale des Négociants en matériaux de construction PACA, ou encore membre de la commission sociale de la fédération FDMC (Distributeurs/Négociants de matériaux de construction) et Conseillère de la Banque de France.

Si vous deviez décrire votre approche du management en quelques mots, que diriez-vous ?

Depuis toujours, l’humain est au cœur de notre culture d’entreprise familiale. Cela signifie l’Implication, l’écoute, la confiance, et le respect de tous. Mais aussi le pragmatisme, l’adaptation, la ténacité, le partage.

Pour vous, est-ce toujours un challenge d’être femme et chef d’entreprise dans l’économie d’aujourd’hui ? Que reste-t-il à conquérir ?

Parle-t-on d’un « homme chef d’entreprise » ? Je me considère simplement comme chef d’entreprise, sans distinction ou précision. Pour moi, être une femme ne doit être ni un handicap, ni un avantage. D’ailleurs, au sein de Costamagna Distribution, notre indicateur d’égalité professionnelle homme /femme au sein de la structure oscille entre 94 et 99/100, selon les années. Comme tout professionnel, le chef d’entreprise doit être reconnu pour ses compétences et son expérience. Le dirigeant s’exprime avec son tempérament et sa personnalité, qu’il soit homme ou femme.