Toute l’actualité > Portrait de femme > Fabienne GASTAUD, WIT (Nice)

Fabienne GASTAUD, WIT (Nice)

« La mixité, aujourd’hui, est une force qu’ont compris les entreprises qui réussissent »

Membre élue de la CCI Nice Côte d’Azur, en charge de la commission Energie et dirigeante de WIT rencontre avec Fabienne Gastaud, femme engagée dans la vie économique du territoire notamment en matière de transition énergétique.

À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, la CCI Nice Côte d’Azur met à l’honneur durant toute cette semaine des femmes chefs d’entreprise, engagées dans la vie économique du territoire azuréen et faisant partie des membres élu(e)s de la CCI Nice Côte d’Azur.

Depuis combien de temps dirigez-vous votre entreprise ?

J’assure la direction générale depuis 2008, mais je fête mes trente ans au sein de la société puisque je l’ai intégrée à la fin de mes études, au départ comme rédactrice technique.

Dans quel domaine d’activité évoluez-vous ? Présentez-nous votre entreprise…

WIT est un industriel qui développe des solutions technologiques pour piloter, sécuriser et exploiter à distance tous types d’installations. Plus précisément, nos produits améliorent la performance technique et énergétique des bâtiments neufs et existants. Ils permettent de faire des économies d’énergie, de favoriser le confort, la santé et la sécurité des occupants et également d’assurer une surveillance des équipements techniques présents dans le bâtiment.

Vous êtes très impliquée dans la vie économique : quel est votre rôle d’élue à la CCI, exercez-vous d’autres mandats professionnels ou associatifs ?

Je préside la Commission Energie de la CCI Nice Côte d’Azur. Je suis également conseillère technique du président de l’UPE06 et membre du conseil d’administration de CapEnergies, qui est un pôle de compétitivité en PACA. Et depuis peu, j’occupe le rôle de conseillère municipale dans la commune de Briançonnet, qui se trouve dans l’arrière-pays.

Si vous deviez décrire votre approche du management en quelques mots, que diriez-vous ?

Cultiver l’envie et le goût du challenge de mes collaborateurs est important. À mon sens, être un bon manager, c’est leur permettre de se sentir libre d’oser, quels que soient leurs idées et leurs projets. Mes maîtres-mots sont la proximité, la transparence, l’écoute pour que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice.

Pour vous, est-ce toujours un challenge d’être femme et chef d’entreprise dans l’économie d’aujourd’hui ? Que reste-t-il à conquérir ?

Être une femme ne m’a jamais desservi, bien au contraire. Tout d’abord, parce que je viens d’une formation technique, comme nous sommes peu nombreuses à suivre ce cursus, nous nous démarquons plus vite. Ensuite, le challenge de dirigeant est, à mon sens, le même que l’on soit un homme ou une femme, tout est une question de tempérament ! Aujourd’hui nous sommes à la croisée des chemins d’un monde nouveau, où la femme n’a rien à perdre et où tout est possible : nous avons l’opportunité de nous exprimer, de créer, d’oser, de participer à la transition qu’elle soit écologique, sociétale, numérique et notre monde doit les réussir. Nous avons un formidable « terrain de jeu » qui s’offre à nous afin de mettre en avant nos qualités et nos compétences. La mixité, aujourd’hui, est une force qu’ont compris les entreprises qui réussissent et il y en a quand même de plus en plus qui mettent les femmes au premier plan !